40 trucs pour optimiser votre temps de travail sur ordinateur

Vous savez, quand je vois des gens utiliser un ordinateur, j’ai toujours un peu de mal à attendre patiemment derrière l’écran et à les regarder faire, parce que je les trouve lents.

Je me dit toujours, « À la fin de la journée, il n’a rien fait à cette vitesse là ! ». Travailler sur ordinateur, c’est mon métier, je fais des sites depuis que j’ai 8 ans, forcément j’ai pris des habitudes et des raccourcis qui me font gagner un temps précieux.

Depuis que je me suis lancé dans l’entrepreneuriat, j’ai compris que ces bonnes habitudes m’avaient permis d’offrir à mes clients un travail dans des délais plus courts, et de mon côté d’augmenter mon taux horaire afin de gagner plus.

Dans cet article je vais vous livrer quelques-unes de mes habitudes. Ceux qui me connaissent savent que j’utilise la souris uniquement pour cliquer sur des liens où pour jouer, mais le reste du temps mes doigts ne quittent pas le clavier. Ils savent également que j’ai toujours une application ou un outil pratique pour gagner du temps lorsque j’effectue une tâche.

Un jour, un de mes clients m’a dit : « On aurait du prendre 4 où 5  développeurs, mais on t’as trouvé toi ! ». Autant vous dire que ça fait plaisir, et j’ai remarqué qu’en effet, mes petites habitudes de geek m’avait donné un pouvoir sans égal quand il s’agit d’être efficace derrière un écran.

Travailler plus vite sur ordinateur, mes 40 astuces lunaires

J’ai sectionné cet article en plusieurs parties distinctes qui représentent « des groupes d’optimisations » afin de vous permettre de gérer plus facilement son contenu.

  • Les raccourcis clavier
  • Les outils / applications / programmes à utiliser
  • Du matériel qui vous apporte une efficacité réelle
  • Organisation de vos fichiers

Mon conseil serait que vous lisiez cet article dans son ensemble. Mais que vous l’appliquiez à votre méthode de travail au fut et à mesure. En effet, brusquer vos habitudes du jour au lendemain n’est pas une très bonne idée. Le faire de manière progressive est idéal, et cela vous permet de remettre en question votre méthode au fur et à mesure que vous travaillerez.

Les raccourcis clavier, l’habitude à prendre dès à présent, la plus importante de toutes

Ma vie ne serait pas la même sans les raccourcis clavier, je n’ai aucun doute là dessus. Je pense que je n’aimerais pas autant le travail que je fais si je ne les avaient pas sous la main. Je vais ici vous donner les quelques raccourcis clavier les plus courants que j’utilise, bien que j’en utilise bien plus que sur cette liste.

Beaucoup de raccourcis sont spécifiques à une application ou un logiciel c’est pourquoi j’ai essayé de rester très généraliste.

Je vous présentent 2 images qui présentent les touches utiles pour les raccourcis sur les clavier Mac ou Windows.

Clavier Mac
Clavier Windows

Je vais également vous donner des astuces mnémotechnique faciles pour retenir les raccourcis, et des exemples d’utilisation.

Tout sélectionner : Cmd + A sur Mac, Ctrl + A sur Windows
Exemple d’utilisation :  copier une URL. Cmd + L – Cmd + A – Cmd + C. Fonctionne également dans les dossiers pour sélectionner les fichiers.
Moyen mnémotechnique : A > « All » en anglais (tout)

Copier : Cmd + C sur Mac, Ctrl + C sur Windows
Exemple d’utilisation : copier un texte et le coller là ou vous souhaitez. Cmd + C – Cmd + V
Moyen mnémotechnique : C > « Copy » en anglais (copier)

Couper : Cmd + X sur Mac, Ctrl + X sur Windows
Exemple d’utilisation : couper un document et le coller là ou vous souhaitez. Cmd + X – Cmd + V

Coller : Cmd + V sur Mac, Ctrl + V sur Windows
Exemple d’utilisation : copier un texte et le coller là ou vous souhaitez. Cmd + C – Cmd + V

Mettre en gras dans un éditeur de texte : Cmd + B sur Mac, Ctrl + B sur Windows
Exemple d’utilisation : mettre en gras tout un texte. Cmd + A – Cmd + B
Moyen mnémotechnique : B > « Bold » en anglais (gras)

Souligner dans un éditeur de texte : Cmd + U sur Mac, Ctrl + U sur Windows
Exemple d’utilisation : souligner tout un texte. Cmd + A – Cmd + U
Moyen mnémotechnique : U > « Underline » en anglais (souligné)

Italique dans un éditeur de texte : Cmd + I sur Mac, Ctrl + I sur Windows
Exemple d’utilisation : mettre en italique tout un texte. Cmd + A – Cmd + I
Moyen mnémotechnique : I > « Italic » en anglais (Italique)

Changer d’onglet sur votre navigateur : Alt + Tabulation sur Mac, Alt + Tabulation sur Windows
Moyen mnémotechnique : Tab > « Tab » en anglais (Onglet)

Changer de fenêtre : Cmd + Tab, Ctrl + Tab
Exemple d’utilisation : vous êtes en train d’écrire un email et vous devez checker une information dans un document ouvert dans un autre programme ? Cmd + Tab, vous lisez votre information puis Cmd + Tab et vous retrouvez votre email. 🙂

Ouvrir un programme : Cmd + Espace, Touche Windows puis commencer à taper le nom du programme puis Entrée. (Mon préféré)
Exemple d’utilisation : Ouvrir Google Chrome. Cmd + Espace > « cr » > Entrée. Vous allez en fait trier vos fichiers ou programme automatiquement à force d’utilisation. Pour aller sur la Base Lunaire, en moins de 2 secondes : Cmd + Espace > « cr » > Entrée > Cmd + L > « b » (baselunaire.com apparaît en premier chez moi, mais pas forcément chez vous.) > Entrée. Et hop je suis sur mon site !

Nouveau document / Nouvelle fenêtre : Cmd + N, Ctrl + N sur Windows
Exemple d’utilisation : Ouvrir une nouvelle fenêtre sur Google Chrome par exemple, Cmd + N.
Moyen mnémotechnique : N > « New » en anglais (Nouveau)

Ouvrir : Cmd + O, Ctrl + O

Renommer un fichier : Entrée > Nom du fichier > Entrée, F2 > Nom du fichier > Entrée

Fermer la fenêtre ou l’onglet (dépend du programme) : Cmd + W, Ctrl + W
Exemple d’utilisation : fermer un onglet sur Google Chrome.
Moyen mnémotechnique : W > « Window » en anglais (Fenêtre)

Fermer le programme ou l’application : Cmd + Q, Ctrl + Q
Moyen mnémotechnique : Q > « Quit » en anglais (Quitter)

Nouvel onglet : Cmd + T, Ctrl + T
Exemple d’utilisation : ouvrir un nouvel onglet dans Google Chrome.
Moyen mnémotechnique : Tab > « Tab » en anglais (Onglet)

Ouvrir le dernier onglet fermé : Cmd + Shift + T, Ctrl + Shift + T
Exemple d’utilisation : Vous avez par erreur fermé un onglet sur Firefox ou Google Chrome, pas de soucis ! Cmd + Shift + T et votre onglet est de retour. Encore mieux ! Vous pouvez répéter pour continuer sur les autres onglets fermés précédemment.

Rechercher dans le document : Cmd + F, Ctrl + F
Exemple d’utilisation : Cmd + F > G3 > Entrée. Et oui ! Pratique non ? Appuyez à nouveau sur entrée pour trouver la deuxième occurence. 🙂
Moyen mnémotechnique : F > « Find » en anglais (Trouver)

Accéder à la barre d’adresse : (Omnibar pour les G33K) Cmd + L, Ctrl + L
Exemple d’utilisation : Cmd + L > base > Entrée. Et nous voilà sur la Base Lunaire 🙂

Sélectionner du texte : Maintenir Shift + Flèches directionnelles, Maintenir Shift + Flèches directionnelles
C’est le raccourci que j’utilise plus souvent (surtout avec le code), il permet de sélectionner du texte. Cmd ou Ctrl et Alt ou Alt permettent de changer la façon dont le texte est sélectionné.

Les applications pratiques qui vous permettent de gagner du temps (et parfois de l’argent)

Planter un clou avec un tournevis, c’est quand même quelque chose de relativement difficile. Sur ordinateur, c’est pareil. Les bons outils vous permettent de gagner du temps et aussi d’éviter la frustration ce qui est une chose très importante pour travailler dans de bonnes conditions !

Google Drive

La suite de Google Drive

C’est un outil vraiment très pratique. L’idée est de remplacer la suite Office proposée par Microsoft et de se focaliser sur une application web et non un logiciel. Notez cependant que des applications offline permettent de travailler sur vos documents quand vous n’avez pas accès à internet. C’est ce que Office tant à proposer de nos jours également.

  • Excel devient Google Sheet
  • Word devient Google Doc
  • PowerPoint devient Google Slides
  • etc …

Le plus gros avantage de cette suite est la facilité déconcertante avec laquelle vous pouvez travailler en équipe en même temps sur les documents et le mieux, c’est que vous pouvez le faire gratuitement (dans la limite des 15 Go) alors que la suite Office est je trouve moins intuitive et qu’elle coûte 7€ / mois.

Vous pouvez également créer des formulaires à partager qui enregistrent vos données pour faire une étude de marché et l’envoyer à vos contact par exemple. Aller sur le site de la suite Google Drive.

Buffer

Pour automatiser vos publications sur les réseaux sociaux

Zapier

Zapier

Bien qu’un peu technique, je pense que c’est le service le plus utile d’internet. Zapier permet de connecter des APIs et des services entre eux. Pour ceux qui n’ont pas l’habitude du jargon technique nous allons prendre un exemple.

Google Maps possède une API. Cela permet à une personne d’aller chercher des informations à propos d’un lieu.

On envoie une requête « Tour Eiffel » à Google Maps et il nous renvoie une réponse contenant des informations. C’est « grosso-modo » comme ça que fonctionne une API pour vous éviter la technique.

Vous utilisez sans vous en rendre compte des APIs tous les jours et sur presque toutes les applications que vous utilisez sur votre SmartPhone.

« C’est bien joli tout ça, mais ça m’apporte quoi Zapier ? » Eh bien si on commence à mélanger plusieurs APIs et services ensembles vous allez rapidement vous rendre compte de la puissance de l’outil. La facilité d’automatisation qu’il vous apporte et le bénéfice en temps qui est non négligeable !

Vous écrivez un chouette article sur votre blog, puis vous allez sur Facebook le partager sur votre page. ensuite sur votre compte Twitter, et enfin vous allez vous faire un café.

Imaginez qu’à partir du moment ou votre article est publié Zapier fasse tout à votre place ? Je vous rassure, Zapier ne fait pas encore le café.

Vous souhaitez

La matériel dans lequel vous pouvez investir pour gagner du temps (et de l’argent)

Avoir 2 écrans au lieu d’un.

Avoir un clavier qui vous correspond, ou un ordinateur portable qui vous correspond. Je vais vous raconter une belle anecdote à ce propos :

En 2013 j’étais salarié chez Ziofix, avec un super boss. Il m’a proposé quand il m’a engagé (son premier salarié) d’acheter l’ordinateur de mon choix dans un budget raisonnable. Au début j’ai rapidement regardé les « bêtes de courses » sur lesquelles je mettrais Linux et tout le monde serait heureux.

Puis, je lui ai demandé d’essayer son ordinateur, il avait un Mac Book Pro, la première génération de retina.

Tout de suite j’ai accroché. Je ne fait aucune pub pour Apple, je ne suis vraiment pas un Apple Fan, et les iPhones me font vomir. Ce n’était pas cet écran retina hyper propre, ou cet aspect en aluminium si sobre qui me plaisait, au final, même l’OS ne m’avait pas non plus fait un effet de dingue, je le préfère désormais à Windows, mais dans un but purement professionnel.

Ce que j’ai apprécié par dessous-tout, c’était la disposition du clavier qui m’avait plue, les touches placées différemment, et plus logiques selon moi, c’était l’espace entre les caractères, la taille du clavier, du trackpad, bref l’agencement de l’ordinateur en lui-même.

Quand j’ai décidé de me mettre à mon compte à 100% et que j’ai quitté Ziofix, j’ai demandé à Sébastien si je pouvais lui acheter cet ordinateur, ce qu’il a bien sur accepté.

Nous sommes en 2018 (au moment où j’écris cet article), il a 5 ans, la batterie est morte, il y a quelques rayures sur l’écran. Je ne ressent pas le besoin de le changer. Pourquoi ?

Je pourrais acheter un autre ordinateur vraiment plus puissant et plus rapide. Mais celui-ci possède un agencement qui me permet d’être beaucoup plus efficace que sur n’importe quel ordinateur que j’ai essayé. J’ai essayé le même modèle en 15 pouces, avec un plus grand écran, et non finalement ce tout petit ordinateur portable de 13 pouces est beaucoup mieux je trouve. C’est vraiment un super collègue.

La vitesse d’ouverture des programmes et applications dans une moindre mesure créé un réel impact sur votre efficacité au travail. Mais actuellement, sa rapidité est vraiment bonne à mes yeux, et prendre un ordinateur plus puissant serait en fait une perte de temps pour moi, car au final le temps perdu à l’ouverture des programmes est largement (très largement) compensé par ma vitesse durant leur utilisation.

La morale de cet anecdote, c’est qu’au delà de la puissance de l’ordinateur, des gadgets, de la taille de l’écran, ce qui compte à mes yeux, c’est la facilité et la vitesse avec laquelle vos doigts traversent le clavier, et ce qui vous empêche également de fatiguer. Tout est fluide, sans friction, et si dans 10 ans j’ai encore le même PC, tant mieux, car il me convient (presque) parfaitement !


Cet article vous est venu en aide ? Partagez-le !

Jean-Rémi
Un article écrit par Jean-Rémi

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Postez le premier commentaire
Répondre à ce commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ouah c'est super dur ! Pas cool ! Aidez-nous à nous améliorer Merci !